Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

d'après Clément Clarke Moore (publié pour la première fois dans le journal Sentinel, de New York, le 23 décembre 1823.)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Il était une fois, une pauvre veuve qui avait trois petits garçons.
On était à la veille de Noël et les enfants demandèrent à leur mère:
- Est-ce qu’on aura un arbre de Noël, maman, cette année?
- Hélas, non, mes chers petits, nous sommes trop pauvres.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Trois sœurs attendent Noël avec impatience. Pas seulement pour ouvrir les cadeaux mais pour voir toute leur famille réunie. Elles passent en revue toute la maison pour voir si tout est bien en place. Cette année, la fête de Noël se passe chez leur mamie. Le sapin est en place et décoré depuis quelques jours, la décoration de la maison et du jardin depuis quelques semaines. Ce sont les 3 petites sœurs qui ont décoré le sapin. C'est leur papa qui l'a mis en place et leur mamie qui leur a déposé les cartons de décorations. 

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives

C'était l'hiver et celui-là était assez rude.
Un pauvre petit oiseau surpris par l'hiver cherchait à se protéger du froid.
Il sautillait près des arbres et il monta sur un chêne et s'adressa à lui :
- Dis moi, Grand Chêne, toi qui est si grand, si accueillant, si beau, je cherche à me protéger me permets-tu de m'abriter sur tes branches?
- Quoi ? petit avorton toi sur une de mes branches... Non alors tu me donnerais une drôle d'allure... Vas t'en.

Vote utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L'hiver commençait à arriver. Il faisait froid dans la petite forêt de sapins. L'heure était toute proche pour les bûcherons de couper les sapins pour orner les maisons. Il y avait des sapins de tout âge et de toute taille. Les plus grand étaient bien sûr les plus âgés. Ils étaient destinés à finir leur existence sur les plus belles "places" des grandes villes. Le plus grand des sapins, qui mesurait au moins 50 mètres, rêvait d'aller à New-York, décoré de milliers de lumières de couleurs différentes, entendre les chants de noël et les cris de joie des enfants. Ce qui fût fait. Plusieurs hommes se mirent à l'œuvre pour le déterrer, sans le blesser. Il fallait qu'il arrive à New York en pleine forme. Les bûcherons posèrent délicatement le doyen des sapins sur une remorque de camion à l'aide d'une grue. Et le voilà parti pour les États Unis d'Amérique. Les autres sapins étaient un peu triste de le voir partir car, ils aimaient bien les histoires que racontait le vieux sapin. Et il en avait plein à raconter. Mais, leur jour viendra peut-être, à eux aussi, de partir pour l'aventure.

On se couchera moins bête ce soir ! Comment s'appellent les dieux hindous ?
Les hindous croient qu’il n’y a qu’un seul dieu qu’ils nomment Brahman.
Les autres dieux hindous ne sont que des facettes différentes de Brahman et ils sont nombreux. Parmi eux, les trois principaux sont Brahmâ le créateur, Vishnu le dieu de la paix et Shiva le dieu de la destruction et du renouveau. Mais Vishnu, par exemple, a pris plusieurs formes pour venir sur terre et y ramener l’ordre. La plus connue de ces formes est Krishna. Et il existe encore d’autres dieux, visages du Brahman. Le plus populaire d’entre eux est très certainement Ganesh, le dieu éléphant. Ganesh est un protecteur qui éloigne les obstacles. Les hindous l’invoquent à chaque moment important de leur vie quotidienne.