Imprimer
Catégorie : Non catégorisé
Affichages : 806

Cacao et chocolat, une histoire de fèves

Avant de fondre dans la bouche, la fève tropicale du cacaoyer subit de nombreuses transformations.

Le chocolat c'est trop bon !.
Mais savez-vous d'où provient cette merveilleuse douceur ?.
Tout commence dans une plantation de cacaoyers. ...

Le cacaoyer; un arbre en or !

Le chocolat vient du cacao, la graine du cacaoyer, un arbre qui pousse dans les régions tropicales. C'est un arbre qui a besoin de chaleur et d'humidité. C'est pour cela qu'il pousse exclusivement entre les tropiques du Cancer et du Capricorne, à une altitude idéale de 400 à 600 mètres. Mais il ne supporte ni le soleil ni le vent ! Dans les cacao-tières, on plante donc de grands arbres pour lui faire de l'ombre. 

Des fleurs, peu de fruits !

Dès l'âge de 3 ans, un cacaoyer produit chaque année des milliers de fleurs qui poussent à même le tronc et les grosses branches. Mais seule une sur 500 donne naissance à un fruit. La raison est simple: le pollen de la fleur de cacaoyer, trop gluant, a du mal à être transporté par le vent ou les insectes. Du coup, la pollinisation est très difficile. De plus, 90 % des jeunes fruits disparaissent dans les trois mçis car l'arbre n'a pas assez de sève pou/- tous les nourrir. Au final, un bon cacaoyer rapporte annuellement 25 cabosses, soit entre 1 et 2 kg de fèves. On comprend pourquoi le cacao est souvent surnommé l"'or brun” !

Reproduction délicate

Contrairement à la plupart des fruits, les cabosses ne tombent pas. Elles ne libèrent donc pas leurs graines sur le sol. Du coup, on est obligé de les cueillir et de replanter rapidement les graines après l'ouverture de la cabosse avant quelles ne perdent leur pouvoir de reproduction.

Toutes les étapes. ...

Lis bien les étiquettes !